gototopgototop

13

Nov

2018

Philippe Martinez sur France Inter Imprimer Envoyer

pm

 

12

Nov

2018

12 nov : Les salariés de la STDG en lutte Imprimer Envoyer

 

photo site80% du personnel STDG en grève. Ce matin, 2 rassemblements à Nîmes devant les portes de la STDG et de Keolis Tango. Aucun bus n'est sorti. très forte mobilisation pour les emplois, les conditions de travail et pour l'avenir des salariés du transport.En soutien aux salariés, les camarades de l'UL de Nîmes, de l'UD, de Syngenta Aigues-Vives, de Haribo Uzès, de Mines Energie et des cheminots !

 

08

Nov

2018

lundi 12 novembre : Appel à la grève des salariés de STDG pour défendre leur condition de travail et la qualité du service public des voyageurs Imprimer Envoyer

Venez soutenir la STDG au dépôt de Nîmes lundi 12 novembre 2018, car c'est nous tous qui déciderons de notre avenir et de la qualité de notre réseau. Rassemblement à 8H : 530 Avenue Robert Bompard, 30000 Nîmes.tract stdg

Pièce-jointe:
Téléchargez ce fichier (tract stdg.pdf)tract stdg.pdf[ ]772 Kb
 

08

Nov

2018

Fonction publique : Olivier Dussopt le confirme : le pouvoir en place veut en finir avec le statut Imprimer Envoyer

Une réunion présidée par le Secrétaire d’Etat en charge de la Fonction publique a eu lieu mardi 30 octobre 2018. Toutes les organisations syndicales représentatives étaient présentes.
Une réunion qui faisait suite au Comité Interministériel de la Transformation Publique qui s’était déroulé la veille.
Olivier Dussopt a confirmé l’attaque d’une ampleur inédite que le président de la République et son gouvernement comptent mener contre le Statut Général, les agents et les missions publiques :
• recrutement massif des contractuels et des précaires qui constituent pourtant déjà 20% de l’emploi dans la Fonction publique ; 
• renforcement des dispositions pour accompagner le plan consistant à supprimer, une fois de plus, des dizaines de milliers d’emplois ;
• abandon de pans entiers des missions publiques ; 
• fort accroissement des rémunérations aléatoires pour récompenser la pseudo- performance d’une minorité d’agents.
La Suite...
 

08

Nov

2018

17 novembre : entre exaspération et instrumentalisation Imprimer Envoyer

 

Depuis quelques jours, les réseaux sociaux comme les grands médias se font l'écho d'un appel à « bloquer » le pays pour condamner la hausse du prix des carburants.
Si la colère peut s'entendre car le prix des produits pétroliers devient exorbitant et intenable, il est nécessaire de regarder de près les contours de cette initiative.
Il faut examiner, aussi, avec attention les enjeux réels liés au pouvoir d'achat des Français, en lien avec les dispositifs et autres prélèvements assurant notre modèle social et la solidarité nationale.
L'appel lancé un samedi, sans réelle ambition de bloquer l'économie, s'appuie sur une colère légitime mais dont les ressorts sont obscurs et les solutions préconisées pour sortir de cet engrenage sur le long terme demeurent floues, voire dangereuses pour le monde du travail.
Plusieurs partis d'extrême droite semblent être à la manœuvre. Ils se font le relais d'une action qui, au final, encouragera à mettre taxes, impôts et peut-être demain cotisations sociales dans une même logique, alors que chaque dispositif joue un rôle différent et déterminant dans le cadre de notre modèle social et républicain.
Nous sommes clairement dans une instrumentalisation de l'exaspération !

La Suite...